Kintaro Kite Project

Leave a Comment

Le #KintaroKiteProject est un projet artistique initié par la maison d'édition néerlandaise indépendante Kintaro Publishing, spécialisée dans les livres d'art et la sérigraphie japonaise. Présents au Mondial du Tatouage le week-end dernier, ils ont pu montrer au public des cerfs-volants traditionnels japonais crées par des tatoueurs venus des quatre coins du monde.

Crée en 2011 par Andre Van Zomeren, Kintaro Publishing est vite devenu une référence dans l'univers du tatouage traditionnel japonais. Combinant avec brio la culture urbaine, des lifestyle alternatifs ainsi que le body art, le site est une plateforme dédiée à la découverte de nouveaux artistes. On peut se procurer des artwork originaux signés par les artistes ou bien divers ouvrages artistiques. Le but de la maison d'édition étant d'accroître l'attention du grand public pour ces formes d'expression, et de remettre au goût du jour l'art du tatouage traditionnel japonais.

Le public ayant recouvré un intérêt pour le genre, le Kintaro Kite Project est né pour donner un nouveau terrain de jeu à la créativité des artistes. Les 40 tatoueurs qui ont été sélectionnés pour y participer se sont rendus au Mondial du Tatouage, et ont imaginé une pièce unique reflétant leur vision du cerf-volant japonais.

© Kim-Anh Nguyen

Pourquoi le cerf-volant japonais me direz-vous ? Un peu d'histoire s'impose.
Les cerfs-volants Nambu – les plus célèbres en Europe- trouvent leur origine dans de vieilles croyances religieuses. Les shintoïstes peignaient leurs requêtes aux dieux sur des cerfs-volants qu’ils amenaient jusqu’à l’autel pour les lancer ensuite. Ils pensaient que leurs prières parviendraient aux dieux plus vite que s’ils attendaient que ces derniers veuillent bien descendre sur Terre. 

© Mick Tattoo

Mais les cerfs-volants ont aussi une autre signification. On les utilisait comme talismans pour détourner les mauvais esprits. Quand naissait un fils à la fin de l’année, le grand-père peignait une figure de démon sur un énorme cerf-volant que l’on suspendait au plafond, au-dessus du bébé. Le premier jour de la nouvelle année, la famille décrochait le cerf-volant et le lançait, croyant qu’il emportait tout le mal qui pouvait se trouver dans la maison, pensant assurer ainsi la santé et le bonheur de l’enfant. Il est encore coutumier aujourd’hui  d’offrir un cerf-volant lors de la fête des enfants. Chaque année, une fête est célébrée pour les garçons et une autre pour les filles. Les images représentées sur les cerfs-volants expriment les souhaits envoyés au Ciel pour la bonne fortune.

Aperçu du stand Kintaro lors du Mondial du Tatouage 2017 

Pas de soucis, l'exposition promet d'ores et déjà de voyager à travers le monde pour ceux qui l'ont ratée ! En attendant voici la liste des 40 tatoueurs ayant participé au projet :
Adam Kitamoto - Australie
Alvaro Llorar - Espagne
Bill Canales - USA
Chris Garver - USA
Claudia de Sabe - Royaume-Uni
Dan Sinnes - Luxembourg
Filip Leu - Suisse
Genziana - Italie
Hide Ichibay - Japon
Horiyoshi III - Japon
Ivan Szazi - Brésil
Jeroen Franken - Pays-Bas
Junii - USA
Junior Goussain - Brésil
Kiku - USA
Kim-Anh Nguyen - Pays-Bas
Len Leye - Belgique
Luke Atkinson - Allemagne
Marco Rossettini - Italie
Marco Serio - Pays-Bas
Marius Meyer - Norvège
Matthieu K Leu - Suisse
Mick Tattoo - Suisse
Nico Cennamo - Suisse
Pino Cafaro - Allemagne
Rico Daruma - Japon
Salvio - Italie
Sandor Jordan - Allemagne
Shane Tan - Singapour
Shuryu - Japon
Tattoo Lobo - Italie
Vlady Positivevibrations - Italie
Yoni Zilber - USA
Yushi Takei - Japon
Yutaro - Royaume-Uni
Twitter 
Site
Instagram

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire